Nouvelles Version française

Cliquez ici pour
Nouvelles archivées

Le Programme

L'Initiative de prévention de la paratuberculose de l'Atlantique (IPPA) est un programme entièrement volontaire. Le programme offre des ressources considérables pour aider les agriculteurs dont les troupeaux sont infectés à diminuer la propagation de la maladie et la prévalence générale sur la ferme. De plus, des plans de gestion sont préparés pour le maintien du statut des troupeaux dont les résultats aux tests de dépistage par mise en culture d'échantillons provenant de l'environnement sont négatifs. Â l'instar de tous les programmes de biosécurité pour les troupeaux laitiers, l'IPPA déconseille le déplacement d'animaux d'une ferme à une autre. Lorsque le transfert d'animaux est nécessaire, le programme de l'IPPA favorise le déplacement éclairé d'animaux au moyen d'un registre accessible des troupeaux pour lesquels le dépistage par la culture d'échantillons de l'environnement est négatif. L'IPPA recommande le dépistage du troupeau d'origine.

Le programme a reçu un financement initial de trois ans (2011-2014) et comprend trois activités principales : tests de dépistage sur le troupeau, évaluation des risques et tests de dépistage sur certaines vaches. Ces activités visent à réduire de façon stratégique et économique les conséquences de la paratuberculose sur l'industrie laitière de la région en réduisant le nombre d'infections existantes et le nombre de nouvelles infections.

Tests de dépistage sur le troupeau

Des tests de dépistage sur le troupeau sont effectués au moyen de la mise en évidence de la bactérie (Mycobacterium avium ssp. paratuberculosis - MAP) par culture à partir de sources mélangées de fumier provenant de l'étable laitière. Cette technique permet de déterminer, sans risque d'obtenir des faux positifs (spécificité de 100 %) le statut du troupeau. En d'autres termes, si la bactérie peut être cultivée à partir des échantillons prélevés, nous pouvons être certains à 100 % que la bactérie MAP est présente sur la ferme. Cette méthode présente des avantages certains comparativement à l'évaluation du troupeau au moyen de tests immunologiques (comme le test ELISA sur le lait), lesquels peuvent donner lieu è des faux positifs et faire croire qu'un troupeau est infecté alors qu'il ne l'est pas. Les deux tests, soit la mise en évidence de la bactérie par culture et le test ELISA sur des animaux individuels, comportent un léger risque d'attribuer un statut négatif à un troupeau qui contient une faible proportion de vaches infectées.

Tous les échantillons sont prélevés par le personnel du projet pour assurer l'uniformité des prélèvements. Les résultats de laboratoire sont confidentiels et remis uniquement au vétérinaire accrédité de l'IPPA désigné, qui les interprète et les communique au producteur. La mise en évidence par culture d'échantillons de l'environnement (CE) est effectuée selon des protocoles de prélèvement rigoureux suivant les procédures recommandées par le département de l'Agriculture des États-Unis (USDA). Six échantillons de fumier mélangé seront prélevés dans les lieux prescrits par le personnel du projet. La culture sera effectuée au laboratoire de recherche sur la paratuberculose de Maritime Quality Milk au Collége vétérinaire de l'Atlantique. Le laboratoire se qualifie à l'épreuve de compétence annuelle de l'USDA pour la paratuberculose depuis plusieurs années. Un calendrier de la disponibilité du dépistage dans votre région et un formulaire en ligne de demande de dpistage sont accessibles en suivant les liens.

Les troupeaux qui obtiennent un résultat positif au dépistage par CE pourront participer à un programme volontaire à financement partagé pour tester des animaux individuels (voir ci-dessous). Les troupeaux qui obtiennent un r ésultat négatif par CE pourront être ajoutés à un registre de troupeaux ayant obtenu un résultat négatif au dépistage CE si l'agriculteur choisit de le faire (voir ci-dessous).

Les troupeaux seront admissibles â un test annuel. Dans le cas des troupeaux qui obtiennent deux tests négatifs consécutifs par culture d'échantillons de l'environnement, l'admissibilité passera de tous les ans à tous les deux ans

Le programme assume tous les coûts (prélèvement, transport et mise en culture des échantillons) de la CE pour le troupeau. Cliquez ici pour de plus en amples détails.

Évaluation des risques dans un troupeau

Étant donné la voie d'infection (de l'animal mature au veau susceptible) et la difficulté d'identifier avec exactitude les animaux porteurs, l'évaluation des risques et les plans de gestion subséquents sont le moyen le plus rapide et le plus économique de réduire les conséquences de la maladie. En prime, bon nombre des méthodes de gestion contribueront à diminuer l'incidence d'autres maladies chez le veau.

Une fois les résultats des tests connus, ils sont remis au vétérinaire accrédité de l'IPPA désigné par le propriétaire du troupeau. Seuls les vétérinaires qui ont suivi avec succès un programme de formation avancée conçu pour l'IPPA seront en mesure de recevoir les résultats des tests pour en faire l'interprétation et les communiquer au producteur. Une liste de vétérinaires accrédités est affichée sur le site Web. Ces vétérinaires accrédités de l'IPPA effectueront une évaluation des risques de la ferme - ce qui prend environ une heure - à l'aide du cahier d'évaluation des risques du programme lors d'une visite de la ferme. Partant des résultats du dépistage du troupeau (CE) et de l'évaluation des risques de la ferme, le vétérinaire accrédité prépare ensuite pour la ferme un plan de gestion par écrit visant à lutter contre la paratuberculose. L'évaluation des risques et le plan de gestion sont versés au dossier de l'IPPA. Une évaluation des risques doit être faite pour chaque année où une culture d'échantillons de l'environnement est effectuée.

Le programme paie jusqu'à concurrence de 1,25 heure d'honoraires vétérinaires pour la réalisation de l'évaluation des risques et le plan de gestion. Cliquez ici pour de plus amples détails.

Dépistage des vaches (SEULEMENT pour les troupeaux à statut positif CE)

Le dépistage de vaches est fait sur la base d'un financement partagé pour les troupeaux qui ont obtenu un résultat positif à la culture d'échantillons provenant de l'environnement (CE). Un troupeau est admissible à un financement partagé si des échantillons d'animaux individuels sont soumis dans les six mois suivant la culture. Toutes les vaches en lactation dans le troupeau doivent être testées pour que le troupeau soit admissible au financement par le programme. Les vaches taries au moment des tests sont admissibles au financement partagé, mais le dépistage de ces animaux n'est pas un critère de participation. L'analyse en laboratoire à financement partagé sera effectuée dans les installations du projet. Les méthodes d'analyse sont approuvées par le comité scientifique de l'IPPA. Les résultats des tests sont confidentiels et remis uniquement au vétérinaire accrédité au programme déterminé par le propriétaire du troupeau pour l'interprétation des résultats et leur communication au producteur.

Le dépistage d'animaux individuels est limité aux animaux provenant de troupeaux qui ont obtenu un statut positif CE, et ce pour deux raisons. En premier lieu, l'interprétation des résultats des tests est plus facile si le troupeau a un statut positif (vrai) déterminé par culture d'échantillons de l'environnement. On peut alors avoir une plus grande confiance dans les résultats positifs obtenus par des animaux individuels. En second lieu, en concentrant cette activité sur les troupeaux ayant un problème connu, on s'assure d'optimiser les ressources financières limitées en les affectant aux troupeaux qui en ont le plus besoin. Les troupeaux infectés auront accès à un dépistage annuel toute la durée du programme afin d'appuyer des efforts de contrôle soutenus.

Pour le test ELISA sur le lait et le sérum, le coût total du dépistage est de 10 $ par vache. Le programme assume 6 $ de ce total, et le producteur doit verser le reste, soit 4 $. Le coût du PCR fécal direct est 25 $ par test, et le coût d'une culture des matières fécales d'un animal individuel est de 40 $ par test. Le programme verse 6 $ par animal pour ces épreuves.

Le programme verse les premiers 6 $ par test par vache pour les troupeaux à statut positif déterminé par CE. Cliquer ici pour de plus amples détails.

Registre du statut déterminé par culture d'échantillons de l'environnement (pour les troupeaux dont le résultat CE est négatif)

Tous les é chantillons sont prélevés par le personnel du projet pour assurer l'uniformité de la méthode. Les résultats de laboratoire sont confidentiels et remis uniquement au vétérinaire accrédité à l'IPPA désigné, qui les interprète et les communique au producteur. Dans le cas d'un troupeau qui a obtenu un résultat négatif par CE, le producteur peut choisir de participer volontairement au registre du statut de l'IPPA. Le programme ne révèlera pas le statut d'un troupeau sans obtenir le consentement. Il n'y a aucune obligation en vertu du programme d'inscrire au registre les troupeaux dont les résultats de CE sont négatifs. Pour maintenir la simplicité du système et concentrer les efforts sur la gestion des risques, le programme compte seulement deux niveaux.

Niveau négatif CE 1 (admission)

Un troupeau est admis sous le niveau négatif CE 1 si la culture la plus récente des six échantillons donne un résultat négatif. Si un dépistage CE antérieur a donné un résultat positif pour la ferme, un délai minimum de 10 mois doit s'écouler avant un nouveau dépistage valide.

Niveau négatif CE 2 (maintien du statut)

Les troupeaux de niveau 1 doivent subir un nouveau dépistage dans les 10 à 14 mois suivants. Si le nouveau dépistage est négatif pour les six échantillons, le troupeau est inscrit au registre au niveau négatif CE 2. Une fois qu'un troupeau atteint le statut de niveau 2, un nouveau dépistage doit être fait pas avant 10 mois et pas plus tard que 26 mois après le test précédent pour maintenir son statut.

Promotion du statut

Les troupeaux de statut négatif CE seront admissibles à l'inscription de leur statut sur le site Web de l'IPPA. On peut utiliser le statut de l'IPPA comme outil promotionnel uniquement pour les troupeaux actuellement inscrits sur le site Web de l'IPPA. Le registre contient les renseignements suivants : nom du troupeau, nom et adresse du propriétaire, niveau du statut, première date d'obtention du statut actuel, date du plus récent dépistage, date d'expiration du niveau du statut. Le fait d'être inscrit au registre ne garantit pas que la bactérie MAP (Mycobacterium avium ssp. paratuberculosis) n'est pas présente dans le troupeau. Les tests actuels ne permettent pas de certifier qu'une ferme n'est pas infectée au MAP. Le registre contient les fermes où le MAP n'a pas été détecté dans l'environnement le jour des tests de dépistage, effectués selon les procédures habituelles. Plus la période pendant laquelle une ferme maintient un statut négatif aux cultures d'échantillons provenant de l'environnement est longue, plus le risque qu'une partie importante des vaches de ce troupeau soit infectée au MAP est faible.

Perte du statut

Un troupeau perd son niveau de statut et est retiré de la liste affichée sur le site Web si :

  • a) a) un ou plusieurs échantillons CE ont donné un résultat positif lors du dépistage le plus récent, ou
  • b) b) plus de 14 mois se sont écoulés depuis l'attribution du niveau négatif CE 1 et le troupeau n'a pas été retesté depuis, ou
  • c) c) plus de 26 mois se sont écoulés depuis l'attribution du niveau négatif CE 2 et le troupeau n'a pas été retesté depuis.

Communiqués
Johne's on Dairy Farms

Cliquez ici pour
Communiqués
Johne's Initiative reaches Goal
The Atlantic Johnes Disease Initiative has reached, and exceeded, its first... Lire la suite